Sueurs dans l’espace

Le soldat Dat tenait lieu de larbin à l’adjudant Dant, ainsi que de déversoir à son inépuisable caquet. Ils durent se rendre dans les quartiers de la maréchale des logis Gy où, curieusement, celle-ci conservait la gravité artificielle. Gy se plaignait d’un chauffage déréglé qui lui faisait subir les tourments d’une saucisse au four, selon ses propos. Lorsque Dant et Dat entrèrent, Gy leur reprocha immédiatement la lenteur de leur intervention, ce à quoi Dant répondit par une énumération exhaustive de leurs dépannages récents, alors que Dat inspectait le chauffage et que Gy s’éloignait pour échapper à Dant. Le soldat Dat repéra une boîte en fer blanc, posée contre le thermostat de l’appareillage de chauffe. Emplie de clés de toutes sortes, ainsi que d’autres babioles, certaines inconnues du soldat, elle se révéla, à ses instruments, une formidable anomalie magnétique. Dat demanda à Gy s’il pouvait déplacer cette boîte, Gy répondit qu’elle s’en moquait et qu’elle ignorait d’où venait la boîte, Dant intervint pour expliciter comment ce type de négligence conduisait à la perte de la base, Dat glissa la boîte en fer blanc dans sa besace, réinitialisa le thermostat puis, constatant que le système fonctionnait correctement, retourna à l’atelier, tandis que Dant entamait un historique des dysfonctionnements du chauffage à une Gy exaspérée.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s