13 janvier 2019, première entrée

Le long des ravines qui couraient naguère en routes, Gauthier le loup poursuit son errance. Le loup, le loup, Gauthier n’en vit jamais de loup, sauf sur ces images qu’on confondait parfois avec le réel, pourtant Gauthier sent le loup en lui, le loup rendu solitaire, non par l’éviction de son groupe d’origine, seulement par la disparition de ses congénères. Gauthier et sa carcasse increvable assistèrent à tous les désastres, des mers acides aux ravages causés par les séismes, de la furie des tornades aux dévastations des bombes, des masses de cadavres crevées, pourries, qui séchaient sous un soleil imperturbable aux hordes affamées, désagrégées par les maladies, de l’invasion des rats et des cafards à la raréfaction du vivant. Gauthier survit, en effet, la mort ne relève d’aucune nécessité, seulement d’une probabilité extrêmement grande. Gauthier marche et regarde et chante, comment agir autrement ? Gauthier s’enfolle devant le spectacle trop récurrent des naissances, des décès. À son incompréhension grandissante, le loup assite à l’émergence d’espèces nouvelles et étranges, des sortes de, peut-être plantes, peut-être animaux, il vagabonde, dans un abandon absolu, radicalement étranger à l’environnement où portent ses pas. Son esprit s’enfuit de son crâne, les siècles détalent, les millénaires galopent, la Terre s’épuise sous un soleil transformé en cristal, la Voie Lactée fornique avec une galaxie vassale, féconde encore des mondes, tout file, devant les orbites caves du loup, qui hurle lugubrement son inintelligence des événements. Engoncé dans sa stase grandissante, il contemple comme le fracas du mouvement amène l’univers à son extinction, et quand rien ne continue, persiste Gauthier, il témoignerait, Gauthier le loup, sans les mots qui se dérobent, il témoignerait, mais qui témoignerait de son témoignage ? Parole qui fluerait sans que quiconque ne l’atteste. Surviendra-t-il encore quelque chose, dans ce vide peuplé de quelqu’un ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s