Pomme vapeur

Un système automatisé devait pourvoir aux repas pour tous les mlilitaires de l’endroit. Il était de notoriété publique que la solution choisie fontionnait extrêmement mal, mais quelques histoires de marchés frauduleux avaient poussé le choix. Le sergent Jean, en charge de la chaîne de restauration manquait par ailleurs de talent, lorsqu’il s’agissait de programmer quoi que ce soit. Il débrancha le tout et s’installa aux fourneaux. Malheureusement, la formation du sergent Jean avait été axée sur l’usage de l’appareillage désormais inerte, et ses connaissances en matière de cuisine se limitaient à rien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s