Rêver un arbre

La balançoire grince, Nomi attend. Le feuillage crisse sur les cordes, elle attend son amoureux. Elle rêve, elle n’ignore plus les plaisirs de sa main, la séduction de son corps, elle connaît la vigueur des baisers. Elle se balance, et elle rêve : il lui sourira, et ce sourire ouvrira comme une brèche en elle, une brèche d’où couleront la colère et la peur. Il sera grand, et fort, enraciné profondément. Son torse, ses bras, l’accueilleront : elle rêve.

Un cri « On mange ! », elle veut pleurer, elle veut hurler, et souhaite que le feuillage la cerne et la pénètre, la transperce, la transforme en un buisson qui chante au vent ses quelques rêves.