Journal (55)

Les projecteurs, voilà ! un jet puissant qui magnifie crûment, la communicante se fixe pour croisade de dévoiler tous les bénéfices que ses produits recèlent. Elle jacasse sans s’épargner, ni épargner son auditoire, tellement, un flux trop considérable, qu’elle n’articule plus, régurgite de la bouillie de mots. Le vocable qu’elle exploite ménage le sens, seule la mode importe : banalités rehaussées par l’usage de consonnances étrangères, psychologie de comptoir, sociologie de basse-cour, appel à la terminologie des sciences dures, qu’onc elle ne pigea, trucs miraculeux pour résorber tous les soucis, elle guigne insatiablement le procédé, rapide et simple, qui la gratiferait de l’excellence dans son numéro quotidien de prestidigitation, farces et attrapes, claquettes et chapeau claque. Mentir, ça non ! mais elle apprête pour garantir la transparence, celle de l’appartement-témoin, les agencements d’un monde sans vie, elle achètera, elle vendra, des peintures vives de bonheur, peut-être jusqu’au dénouement, pour alimenter les spasmes d’un entousiasme débile et conjurer l’isolement.