De l’administration

Il débutait dans la bureaucratie ; un pot fut organisé en l’honneur de son arrivée, il débita son discours devant ceux qui dépendraient désormais de son autorité, il changerait les choses. Il leva son verre à l’avenir, puis s’éclipsa pour prendre ses quartiers dans son bureau de cuirs et d’acajou.

Tandis qu’il prenait connaissance de nouvelles directives, une bulle de plâtre creva le plafond et tomba sur la moquette avec un bruit mouillé. La substance envahit le sol, elle gagna les murs et, avant qu’il ne réagisse, elle englobait la pièce, se refermait sur lui, des grumeaux explosaient, l’aspergeaient de particules. Il se leva de son fauteuil, ses pieds ne répondaient plus, blancs de cadavre, insensibles ; la matière le moulait, son corps se rigidifiait dans ce tombeau gluant. Il chercha à crier, le plâtre l’emplit.

Lors de la réunion des dirigeants régionaux, vingt statues siégeaient autour de la table, l’une d’elles fraîche. Peau poudreuse et gestes saccadés, leurs faciès durcissaient chaque jour davantage. La lenteur les gagnait, les affectant d’une illusion de gravité. Les plus anciennes ne bougeaient plus ; au premier orage toutefois, elles se dissoudraient.